UNE ÉTUDE MONTRE QUE 59% DE LA POPULATION ADULTE DE MADÈRE EST EN POIDS

UNE ÉTUDE MONTRE QUE 59% DE LA POPULATION ADULTE DE MADÈRE EST EN POIDS

Home News UNE ÉTUDE MONTRE QUE 59% DE LA POPULATION ADULTE DE MADÈRE EST EN POIDS
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Sur les quelque 1 000 personnes interrogées par le Secrétariat régional de la santé entre 2013 et 2015, il a été conclu que nous consommions la moitié des légumes suggérés quotidiennement par l’Organisation mondiale de la santé. Autrement dit, lorsque nous devrions consommer 400 grammes, nous en consommons 231 grammes par jour. De plus, 84% des répondants ont déclaré ne pas avoir lu les étiquettes des produits qu’ils consomment.
Ces données, parmi d’autres, viennent d’être annoncées lors d’une cérémonie qui s’est tenue dans la salle noble du gouvernement régional et à laquelle a participé le secrétaire régional à la Santé, Pedro Ramos. Cette présentation faite lors des célébrations de la Journée mondiale de l’alimentation est le résultat d’une étude des habitudes alimentaires de la population adulte de Madère, qui a également révélé que nous consommions davantage de viande transformée et de viande rouge, mais que lorsque nous consommons du poisson, nous mangeons plus de quantité. L’étude montre également que bien que l’eau soit la boisson préférée des habitants de Madère, les boissons non alcoolisées apparaissent peu de temps après et à une courte distance. En ce qui concerne les aliments qui ne font pas partie des aliments, nous en consommons 22%. C’est-à-dire que les boissons gazeuses, l’alcool, les craquelins, les gâteaux et les sucreries sont très recherchés. L’étude montre que 59% de la population adulte de Madère est en surpoids.
La secrétaire régionale à la Santé a estimé que cette étude permettrait de définir une meilleure stratégie future et que toutes les stratégies régionales mises en œuvre visent à améliorer la qualité de vie des habitants de Madère. “Nous devons investir davantage dans la prévention”, a admis Pedro Ramos.
Il convient de noter que l’étude en question a été coordonnée par l’unité Nutrition et diététique du SESARAM avec la collaboration du Centre de gestion des patients et de la statistique et du Research Nucleus dra. Maria Isabel Mendonça de SESARAM. Il a également bénéficié de la contribution de la faculté de nutrition et des sciences de l’alimentation de l’université de Porto et de l’institut d’administration de la santé de Madère.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.